dimanche 20 mai 2007

Bienvenue à bord du Thalys

Je prends souvent le Thalys pour aller à Amsterdam et pour rentrer à Paris. Je préfère aller aux Pays Bas en voiture mais je n’en ai pas donc il reste le train ou l’avion.
Bon, l’avion est un peu trop compliqué et en voiture je peux partir et m’arrêter quand je veux, écouter ma propre musique et les infos à la radio. Le train, c’est différent…surtout le Thalys.

Dans le Thalys on est obligé de partager (la place), de subir les conversations des autres, obligé d’entendre les sonneries de portables, les cris de bébé. Surtout quand on a oublié d’emmener son I Pod, comme moi aujourd’hui…merde ! :-)

Dans le Thalys on y retrouve bien sûr des Hollandais, des Français, des Belges, une ambiance très " Benelux " donc (normal pour un train qui va de Paris à Amsterdam :-)... ). Mais il y a aussi des touristes Japonais et des étudiants Américains.

Souvent ça sent la bière quand il y a des étudiants Américains dans le train, ça gueule fort et on entends toujours le " I’m doing a European tour at the moment, yesterday I was in Amsterdam, tomorrow i’ll be in Paris and the next couple of days I’ll do Rome and Barcelona. Ça m’étonne quand même cette absence totale du sens de la distance chez les Américains mais aussi leur façon de mettre les pays européens dans le même " panier ". Ah bon, Y a-t-il des différences entre les Italiens et les Français ? Really ?
Le pire était quand même cette femme américaine d’une cinquantaine d’années que j’ai rencontré dans le Thalys il y a deux ans. Elle était étonnée qu’Aux Pays Bas ils ne parlent pas l’Anglais… : " I always thought that the Dutch spoke English and not Dutch ". Ahhh, vraiment ?

Mais ce qui me frappe (ou m’énerve plutôt) ce sont les Hollandais qui voyagent à Paris, ce ne sont pas des Hollandais de base. Les Hollandais du Thalys on les appelle (Enfin, moi au moins.... ) des " Ballen " aux Pays Bas.

Quoi ? Des Ballen ?

Un " bal " (singulier) est quelqu’un qui parle avec " une pomme de terre chaude dans la gorge " comme on dit. Je ne sais pas si cette expression existe également en français mais c’est un peu comme l’ex président français Giscard d’Estaing qui parle hollandais. Très chic…bien éduqué quoi. Me demandez pas pourquoi on l’appelle un " bal ", ça veut dire une boule. Peut-être parce qu’ils sont souvent un peu ronds à cause de la surconsommation de bière :-)

Il y a aussi surtout le " corpsbal ", c’est un " bal " qui a fait des études et qui a fait partie du " corps ". Le " corps " est le club d’étudiants comme l’on les connaît également aux Etats Unis…, les Phi Beta, …the Feternities, vous les connaissez…ces mecs avec des shirts de rugby, qui boivent, qui parlent forts, …bref….qui sont très " présents " quoi.

Moi personnellement je n’ai jamais voulu faire parti de ces clubs d’étudiant parce que les discussions entre les membres se concentrent surtout sur la bière, de l’argent, le pouvoir, le " hockey ", la valeur de la maison parentale et la carrière professionnelle. Pas toujours intéressant donc.

Mais là aujourd’hui je me retrouve à côté d’un groupe de trois ballen…, et il y a aussi une femme, une " balle "… ? :-)

Alors, ces " corpsballen " sont des professionnels maintenant, des cadres dynamiques et ils travaillent pour une grosse boîte de conseil, du type Deloitte & Touche ou Accenture.
Je ne peux pas m’empêcher d’écouter leurs discussions, bizarre parce que, je m’attends à que la discussion ne soit pas très intéressant mais je suis curieux et parfois on a envie de se marrer.

Donc j’écoute le jeune cadre dynamique avec son BlackBerry (qu’il éteint pendant ses vacances parce ce qui sinon !…), j’écoute la trentenaire qui cherche une maison plus grosse avec son mari (mais franchement, les prix en ce moment c’est n’importe quoi !) et le collègue de 35 ans qu’ils vont peut-être expatrier à Genève….(mais ils me trouveront un appartement à 3500 euros pas mois, sinon j’y vais pas).

Je fais un effort mais je ne comprends pas du tout ce qu’ils disent. Les phrases sont truffées de mots anglais comme : " Derivatives ", " SBU’s ", " Own Use ", " Written Optionality ", " Settle ", " Hedges ", ils parlent le néerlandais pourtant !
Ils parlent très forts mais c’est du bla bla, par exemple : " Notre stratégie corporate s’inscrit dans une démarché d’optimisation du share holder value tout en restant focalisé sur le CRM et le sourcing de nos USB’s, en externalisant vers des pays Low Cost ".

Bravo ! Votre compatriote n’a rien compris, mais ça l’air marrant en tout cas ! Continuez !

Ça parle salaires aussi et la trentenaire se sent très à l’aise : " T’as quoi comme système de bonus toi ? Moi j’ai 15 %…. et toi ? ". Le collègue se défend : " J’ai 10 % mais j’ai une voiture de fonction haut de gamme et pas toi, ha ! ".
Tout est réfléchi, parce que l’image du " bal " est très important, surtout lorsque l’on voyage avec des collègues. Notre ami de 35 ans par exemple lit le livre " Enron, The Rise and Fall ". Il est dimanche mais ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas apprendre comment faire du " creative accountancy ".
Merde, je commence aussi à utiliser des anglicismes, faut vraiment que j’arrête là.

Bon, vous trouvez peut-être que je suis un peu dur. Revenons alors sur la langue parce que c’est au moment où le sujet " Les Français " est abordé que je commence vraiment à m’énerver :
La trentenaire commence : " Franchement, je déteste les Français. Ils ne parlent pas l’anglais et ne font aucun effort…qu’est-ce qu’ils sont arrogants ces gens ! ".
J’ai trop souvent entendu que les Français sont arrogants, qu’ils ne parlent pas anglais. J’avais envie de réagir : " sortez de votre bureau Madame, faites un tour en France parce que depuis vos vacances en camping en 1985 il s’est passé des choses, le Français parle anglais maintenant, yes ! ".
Mais je ne m’énerve pas. D’abord j’ai du mal avec des gens qui généralisent et surtout quand il s’agit des français. Je le fais aussi de temps en temps lorsque je parle des Allemands par exemple (héhé)…mais je ne dis jamais que tous les Allemands sont pareils, ou j’essaie en tout cas. Bon, ok, peut-être je généralise aussi un peu sur les cadres hollandais qui voyagent à Paris, mais c’est souvent vrai quand même.

Après 15 minutes je n’écoute plus et j'observe le paysage belge.

Ce qui fait chier avec le Thalys c’est le fait de se retrouver dans un train avec une vitesse de pointe de 574,8 KM à l’heure (record du TGV en France) mais qui roule pourtant au pas entre Amsterdam et Bruxelles. Heureusement qu’en 2008 ils ouvriront le TGV sur toute la distance, 2h20 pour aller à Amsterdam je crois, beaucoup mieux que 4 heures…

Juste une petite question : sans les " ballen " s’il vous plaît ?

5 commentaires:

MCB a dit…

est-ce qu'on peut mettre des ballen dans une caravane ?

Le Hollandais a dit…

Oui, mais en général les ballen préfèrent quelque chose de plus luxe !

miloute a dit…

un camping car alors? lol
moi je pars a dam pr la 1ere fois le 25 août pr une semaine mais mes accompagnants m'ont posé un lapin! sympa, non?

M4Y a dit…

Bonjour Le hollandais,

En découvrant certains articles de votre blog, l’équipe de rédaction de Medium4You a apprécié leur qualité et leur originalité. Les thèmes abordés sur votre blog nous plaisent vraiment beaucoup.

Un article en particulier nous a séduit : celui qui est intitulé « Bienvenue à bord du Thalys ».
Nous aurions ainsi aimé avoir votre autorisation pour le publier sur Medium4You.

Medium4You est un site participatif d’actualité qui a la particularité d’être bilingue français-néerlandais, et ouvert aux deux cultures linguistiques.

Notre site est un lieu gratuit d’expression d’opinions, d’échanges artistiques
et de débats, accessible à toutes et tous. Ce lieu est mis à la disposition des habitants de France, de Belgique, des Pays-Bas, et bien sûr d’ailleurs, dans
l’espoir qu’ils s’approprient cet outil de transmission d’opinions,
d’expériences, d’idées, d’humeurs, de questions et de créations.

Nous précisons que l’approche publicitaire n’est pas prévue à ce stade. Toute information publiée l’est avec l’éponyme ou le pseudonyme choisi par l’auteur
et la référence au blog existant s’il y a lieu.

Nous serions ravis que vous nous donniez l’autorisation de publier l’article en question ; Il figurera ainsi aux côtés des articles de plusieurs autres auteurs de talent qui font régulièrement paraitre leurs productions sur Medium4You.

Nous serions également enchantés de pouvoir échanger avec vous, de répondre à vos interrogations et de faire la lumière sur tel ou tel point.

Medium4You est entièrement gratuit et facile d’accès. Vous pouvez vous inscrire en tant que rédacteur à tout moment si vous le souhaitez :
http://www.medium4you.be

Dans l’attente de votre réaction, nous vous assurons de nos sincères sentiments,

L’équipe de rédaction de Medium4You
E-mail : redacteurs@medium4you.be

Jan Diederik Wintersnaeck a dit…

Corpsballen, LUL!!!